Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Liens

Publié par Roldan

Pourquoi la navigation nous fait du bien

Comme une évidence, l'être humain ne supporte pas d'être confiné, un peu comme nos amis les animaux. Une comparaison facile mais tellement vraie. Enfermé comme un poisson rouge dans un bocal, le moral en prend un coup. Selon une étude, le premier confinement aurait eu des effets sur notre santé avec des conséquences somatiques et psychologiques réelles : déprime, anxiété, dépression, agressivité, repli sur soi. 

Selon le ministère de l'écologie qui fête ses 50 ans, nous sommes 39 % à nous immerger dans la nature et 10 % ne s'y rendent jamais. Pourtant, il faudrait marcher ou vivre avec la nature au minimum une fois par semaine pour profiter des effets positifs de la nature sur la santé mentale et physique. Selon des médecins spécialistes, le contact avec la nature et la mer aurait comme avantage une baisse de la pression artérielle, une baisse du taux de glucose sanguin, réduction du stress, stimulation du système immunitaire, restauration de l'attention et une normalisation de la glycémie. 

Concernant le cas d'un plaisancier qui sort en mer pour se détendre, s'oxygéner, se calmer et partager, la crise sanitaire a eu le même effet désastreux que la majorité des français. Bien sûr, tout le monde a profité de la nature (jardins, espaces publics, chemins) lors du km autorisé mais les grands espaces maritimes, comme nous le savons, ont un impact plus bénéfique sur le moral. L'horizon qui se prolonge à l'infini, la couleur du bleu azur de la mer, la profondeur des vagues, la douceur d'un vol des oiseaux de mer, les caprices du vent du large, la légère odeur de goémon dans l'air, l'immensité des flots sans obstacle apportent optimisme et bien-être. 

Les éléments stressants de la vie sont directement éliminés de notre cerveau dés que nous partons en mer, savourons un paisible mouillage, marchons en rêvassant sur la plage, abordons les sentiers le long des rivages, jouissons de la nature en haut d'une falaise. Je dirais même qu'il suffit de contempler la mer pour que, immédiatement comme un lavage de cerveau, on en oublie nos soucis et nos petits tracas quotidiens.

Le marin ( y compris celui du dimanche) a çà dans la peau. Naviguer tranquillement sur son bateau loin de tout au milieu de nul part. Le fait de prendre la barre un jour de beau temps redonne le sourire. Les bienfaits maritimes agissent sur les gens qui sont de mauvaise humeur, stressés ou ceux qui ont besoin d'un apaisement au début d'une retraite, une période difficile où les repères sont perdus. Selon une petite étude des industries nautiques, les bateaux neufs et le matériel nautique se sont bien vendus cette année durant la crise même si les salons nautiques ont été annulés. 

Un bon bol d'air en mer aurait un effet intense et efficace sur notre vie. 

La preuve. Naviguer est un vieux rêve qui reprend vie chez de nombreuses personnes qui ont eu un jour, dans l'enfance, l'occasion de mettre les pieds sur un bateau. Un rêve qui n'était pas accessible pour des raisons de budget mais aussi de compétence. Un cauchemar pour certains. Une folie pour d'autres. Pourtant, en suivant sur internet ou à la tv les marins du Vendée Globe, pionniers des mers du sud, on peut être déboussolé par ces bateaux modernes, des usines à gaz avec une ingénierie compliquée. Malgré tout, on a vu que c'était possible pour les jeunes de se comparer à une jeune fille comme Clarisse avec un bateau bien préparé et une équipe au petit soin pour un budget important mais raisonnable quand on voit les retombées médias de la course. Revenons à un bateau de plaisance. Pour un budget raisonnable, d'occasion ou neuf, chacun peut se faire plaisir sans se ruiner pour assouvir son rêve d'enfance.

"Tu ne seras jamais heureux tant que tu seras torturé par plus heureux" ...

Il est important quand on achète un bateau de ne pas se mesurer à l'autre. Chacun vit dans l'atmosphère qui lui convient. Ce qui est précieux, c'est sa nature profonde, sa personnalité. Un bateau d'occasion de 1000 euros sur une bouée dans le golfe de Morbihan peut donner une plus grande satisfaction qu'un Yacht dans le port d'Antibes. Avec une bonne santé, on peut faire plus de choses qu'un riche en mauvaise santé. L'important est bien sûr de profiter de chaque moment présent sur son bateau et de réaliser ses aspirations profondes.

Etre heureux en mer est le fruit d'un dévoilement intérieur quelque soit la barque qui nous emmène. La nature est un modèle de sagesse.

Celui qui ne connait pas la plaisance, découvre un culte, du moins une passion, que partagent nombre de ceux qui naviguent sur un bateau, un rafiot ou une barque. Ils font partie d'un groupe sans chef, sans bulletin de participation, sans étiquette, éparpillés sur tous les océans respectant à la lettre des règles d'usage maritime. Solidarité (Sauvetage de Jean Le Cam, etc..), partage (chaude ambiance d'un carré avec des amis) et fidélité (Reconnaissance éternelle entre marins).

Et celui qui se prend au jeu est bien en peine de répondre pourquoi? Il est parti voilà tout.  

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Stouls 11/02/2021 16:59

Salut ami,
Tu as oublié une composante importante :
la chaude ambiance d'un carré avec des amis et des verres pleins.
A la tienne. JaK