Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Liens

Publié par Roldan

Les Baléares de cala en cala !

Dans les Nauticus de Gérard Borg, une collection complète de 15 tomes décrit dans le moindre détail tous les sujets qui concernent le bateau plus particulièrement le voilier. C'est à la portée de tous et du profane qui veut tout savoir; un véritable guide pratique sur la médecine en mer, l'électricité à bord, l'armement et le gréement, les recettes et secrets pour une vie heureuse à bord, l'électronique, la navigation côtière, etc.. jusqu'au naufrage et survie en mer. A bord de mon bateau aux Baléares, j'ai relu le tome du guide pratique de la vie à bord. L'ancien propriétaire l'avait laissé dans la bibliothèque. Il doit dater de 1978 et il est toujours d'actualité. On y trouve mille trucs, recettes et secrets à peu de frais. De Palma, du magnifique Yacht club, j'avais donné rendez-vous à deux équipiers et une équipière pour mettre le cap vers les autres îles des Baléares.  

Dans cette région, le climat tempéré tout au long de l’année permet de bénéficier de vents réguliers pour faire de belles traversées et profiter ainsi pleinement de vacances au large des côtes espagnoles. Attention aux coups de vent d'Ouest qui peuvent être violents en mer comme mouillage. Un conseil. Avoir un oeil tous les jours sur la météo (météoconsult ou windy) et choisir un mouillage au fond des calas de Majorque, Minorque, Ibiza et Formentera protégées des vents d'Ouest venant de la côte espagnole.  .

Palma est la capitale trépidante de Majorque mais aussi l’un de ses joyaux. Au fond de la baie de Palma, l’agglomération cosmopolite est très animée (nos voisins allemands y sont largement dominants) mais ne manquez pas la vieille ville et son dédale de ruelles, la cathédrale gothique et le Palais Royal de l’Almudaina. Partez à la découverte des places et des marchés locaux où vous trouverez les productions de l’île. C'est en larguant les amarres de Palma qu'on est surpris par les eaux translucides qui baignent la côte de Majorque. Surpris aussi par ces petites criques spectaculaires et autres grottes cachées.

En faisant le tour de l’île à la voile ou en bateau à moteur, les navigateurs n’auront que l’embarras du choix pour tracer leur itinéraire. A Port de Soller, seul port protégé de la côte Nord-Ouest, vous pourrez facilement pratiquer le stand-up paddle et prendre un bain. Vous pourrez aussi monter dans un tramway pittoresque pour vous rendre dans les villages situés dans une vallée d’orangeraies.

À pied, partez en randonnée dans le massif montagneux de la Tramuntana. Ou découvrez les produits locaux au marché gastronomique de San Juan dans la partie nord de la ville. Dans la crique de Sa Calobra, mouillez devant une plage de sable blottie dans un écrin de roches grandioses et plus au sud jetez l’ancre pour une escale tranquille dans le port naturel bien abrité de Port d’Andratx.Faire le tour de Majorque est facile. L'équipage s'est habitué à la vie à bord. Ils apprennent vite que chaque chose doit être rangée à sa place et que la discipline est de mise. On poursuit notre tour de Majorque avec une escale dans la baie de Port colum avant de traverser vers Minorque. Avec ses criques isolées, ses plages de rêve et ses petits villages de pêcheurs, Minorque est un secret bien gardé des Baléares. Comparée à ses voisines, la plus orientale des Baléares vit à son propre rythme tranquille. Sa côte est très variée entre plages de sable, baies bordées de pinèdes et criques rocheuses.

À l'extrémité ouest de l'île se trouve la ville de Ciutadella, l'ancienne capitale de l'île, où les visiteurs découvrent des rues médiévales, des palais comme celui du gouverneur, la cathédrale ou le castel de Saint Nicolau.  L’intérieur de l’île est un véritable paradis des botanistes, au printemps les prairies sont recouvertes de fleurs. En fin d’après-midi, dirigez-vous vers la cala Turqueta à l’extrémité sud-ouest de l’île pour un coucher de soleil inoubliable. On navigue tranquillement en profitant de chaque cala dans une douceur de vivre à l'espagnol. Puis navigation plus longue vers Ibiza en passant par un archipel inhabité du parc national de Cabrera et mouillez dans le port naturel du même nom, dominé par son château, pour y passer une nuit tranquille. N’oubliez pas de demander un permis de navigation et de réserver votre mouillage sur bouée dans cette oasis bien préservée. La beauté naturelle du parc vous fera oublier l’agitation des îles plus fréquentées et, la nuit venue, vous aurez le plaisir d’y admirer les myriades d’étoiles car la pollution y est très réduite.

L’île d’Ibiza abrite quelques-unes des plus belles plages de sable blanc éclatant de Méditerranée, elle attire une foule cosmopolite venant du monde entier. La ville même d’Ibiza séduit les amateurs de vie nocturne et les plus célèbres disc-jockeys du monde viennent y animer les soirées estivales.

Venez y découvrir aussi la citadelle de la vieille ville de Dalt Vila, classée à l’Unesco en 1999. A l’ouest de l’île, jetez l’ancre devant la plage abritée de Cala Vedella. En mettant le cap sur la côte sud de l’île, allez vous détendre dans un mouillage sympathique devant le hameau paisible de Porroig ou bien faites route au nord pour aller vous dorer au soleil dans la cala Llonga.

En faisant route au sud au départ d’Ibiza, imprégnez-vous du charme irrésistible de Formentera. Ce petit coin de paradis idyllique à la beauté toute naturelle est un endroit parfait pour vous essayer au kitesurf. À terre, passez d’une plage à l’autre à scooter ou à vélo, vous pourrez facilement en louer sur place. A la pointe nord de Formentera, faites une halte sur l’île déserte de S’Espalmador et ses incroyables plages de sable blanc. Et n’oubliez pas votre masque et votre tuba pour apercevoir la faune marine.

The Moorings donnent des conseils

  • Passez un coup de fil pour réserver votre place dans les marinas ! Pendant la haute saison estivale, les Baléares sont très fréquentées et les mouillages peuvent manquer.
  • Mouillez l’ancre ! Les calas sont souvent des mouillages magnifiques et bien protégés, ils sont nombreux autour de l’île, vous y passerez la nuit dans un décor de rêve.
  • Prévoyez de voyager entre mai et la fin septembre. Un peu plus tard dans l’année, les conditions de navigation seront meilleures et vous aurez un temps superbe avec moins de monde !
  • N’oubliez pas votre appareil photo ; les occasions de superbes clichés ne manquent pas.
  • Envisagez de prendre les services d’un skipper ; laissez le soin de la navigation et de la marche du voilier à un skipper Sunsail professionnel, vous profiterez pleinement de vos vacances. 

À NE PAS FAIRE

  • Jeter l’ancre dans les zones de baignade et dans les zones de protection des algues. L’une et l’autre sont signalées aux visiteurs par des bouées.
  • Dépenser votre argent dans les coûteuses marinas d’Ibiza. L’île regorge de mouillages magnifiques et gratuits !
  • Louer un voilier sans équipage à Palma sans avoir l’expérience nécessaire ! Vous aurez besoin d’un permis côtier au minimum.
  • Être pressé ! Prenez tout votre temps pour apprécier pleinement les merveilles de la mer des Baléares.

 

 

Les Baléares de cala en cala !
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article