Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Liens

Publié par Roldan

Le climat et la mer, une situation alarmante !

L'élévation du niveau de la mer s'accélère. Haroun Tazieff l’avait prédit mais on ne l’a pas entendu en 1979. Aujourd'hui, c'est l'adolescente suédoise, futur cap-hornier !! qui a déposé une plainte inédite devant le Comité des Droits de l'Enfant de l'Onu, contre l'Argentine, le Brésil, la Turquie, l'Allemagne et la France. Super. Bravo. Mais, cette convention internationale des droits de l’enfant (CIDE), qui a été ratifiée par 187 pays ne concerne pas la Chine, l’Inde et les Etats-Unis. Leurs enjeux économiques sont si énormes que rien ne bougera et c'est la planète qui va s'étouffer pour faire place, bientôt, à une autre civilisation. Rappel.. l'Histoire est pleine de civilisations de peuples mystérieux disparus suite à des catastrophes naturelles, des guerres, des épidémies etc. 

Revenons aux causes. Les effets du changement climatique se sont accentués entre 2015 et 2019. C'est la conclusion du rapport sur l'état du climat mondial pendant la période 2015-2019 de l'Organisation météorologique mondiale (OMM). Les satellites montrent que le niveau de la mer continue d'augmenter à une vitesse qui s'accélère. Le rapport de l'OMM alerte aussi sur de nombreux autres points :

  • L'extension de la glace de mer continue à diminuer et les glaciers continuent à perdre de leur masse.
  • Les océans, qui absorbent 30 % des émissions annuelles de CO2 et emmagasinent plus de 90 % de l'excès de chaleur dû au changement climatique, deviennent donc de plus en plus chauds et acides.
  • Les phénomènes extrêmes, comme les vagues de chaleur et les cyclones tropicaux, se font de plus en plus nombreux et intenses.
  • La sécheresse touche de plus en plus de territoire, accroissant nettement le risque de feux de forêt. Ces forêts qui brûlent, conséquence de la sécheresse et donc du changement climatique, ne peuvent plus stocker le CO2 et cela aggrave donc le changement climatique.

La Méditerranée figure parmi les « hot-spots » du changement climatique les plus marqués au monde. Dans son dernier rapport (2007), le GIEC prévoit un assèchement et un réchauffement futurs importants à l'échelle du bassin. Le nombre et la durée des vagues de chaleur et des sécheresses pourraient aussi augmenter dans les décennies à venir. Ces évolutions exerceront en outre une pression forte sur les ressources en eau, déjà durement sollicitées. Le pourtour méditerranéen regroupe aujourd'hui plus de la moitié de la population mondiale qualifiée de « pauvre en eau ».

Les scientifiques estiment aussi que le changement climatique modifiera la circulation océanique en Méditerranée. Ce phénomène joue un rôle déterminant dans la dynamique des écosystèmes marins, la chaîne alimentaire et les ressources de pêche qui pourraient ainsi être significativement impactées par le changement climatique.

Le cinquième rapport du GIEC (2013) estime en revanche que les plus gros cyclones seront probablement plus puissants au XXIe siècle. Bonjour la navigation tranquille...

Bilan... la machine productiviste est sans limite, on le sait : consommation , train de vie, etc.. . Ils disent qu'on court à notre perte. - L'Histoire de l'homme est pleine de civilisations de peuples mystérieux disparus suite à des catastrophes naturelles, des guerres, des épidémies- . Que faire ! La seule solution, en dehors de nos petits gestes quotidiens pour préserver notre nature et consommer au plus près (plus de pétroliers sur les mers, plus d'usines polluantes de l'eau, plus de rejets en mer), il faut continuer à faire pression sur les dirigeants hors-la-loi  comme l'a fait la petite suédoise pour sa génération. 

 

 

 

 

 

On va bientôt avoir les pépins !

On va bientôt avoir les pépins !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article