Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Liens

Publié par Roland Fardeau

Naviguer aux îles éoliennes- Sicile

Alicudi, Filicudi et Salina, trois îles volcaniques fameuses à découvrir en voilier sous l’air chaud de la Sicile. 

Doucement, l’ancre remontait du bleu profond de la méditerranée. Sept heures sonnèrent de l’église de Santa Maria au moment où le vent se levait d’un seul coup. Des hommes à bord de jolis voiliers au mouillage s’agitaient dans un désordre excusable. On trouvait çà charmant. Voile hissée et sous pilote, Le voilier glissait comme un traîneau sur la neige. Cap à l’est sur la quatrième île des éoliennes, la plus petite, l’île de Panarea située entre Lipari et Stromboli. 

Du voilier, ce qui nous a frappé, c’est ce bleu tendre de la mer qui entoure cette pyramide verdoyante ponctuée de belles maisons blanches en bordure de falaises. Tout semblait immobile, paisible et tranquille. A notre débarquement devant une belle plage de parasols multicolores, l’eau secouait légèrement quelques embarcations de pêcheurs. Pied à terre pour gravir les hauteurs de Panaréa. Une sensation de bonheur parfait s’était vraiment ressentie. Il paraît que c’est le St Trop de l’Italie mais sans les paparazzis. 

Un refuge calme isolé du monde. Un refuge de luxe tendance dans des villas privées. On songeait à tous les artistes d’Hollywood, les princes et les familles italiennes comme Visconti, Armani et Borghese que l’on pouvait croiser sans chichi. On déambulait tranquillement dans les ruelles blanchies à travers des jardins fleuris superbement entretenus. Une file d’oliviers courbaient mollement leurs ramifications. La diversité des touristes offrait un spectacle changeant. On restait éblouis par la splendeur des belles constructions qui mènent au village. Le soleil faisait briller les peintures. 

A l'ombre des oliviers, nous marchions en passant devant une jolie église inclinée face à la mer et nous atteignirent le port par des méandres en veillant à laisser passer des véhicules électriques d’une agilité exemplaire. De retour à bord, un repas de poissons nous attendait. Balancé par la mer rayée en ondulations symétriques, la journée défilait avec bonheur comme une lune de miel. Dans une ivresse tranquille, il n’était pas facile de s’endormir dans sa douce couchette après une journée pareille.

Face au voilier, le Stromboli s'imposait sur le grand bleu depuis le commencement du monde. Depuis Panaréa, une navigation de 12 milles pour atteindre le port agité à l’est de l’île. Un changement radical avec les autres îles. Les bateaux de touristes sillonnaient la mer depuis Palerme, Cefalu ou Messine. Un carnaval de bruit et de remous. Au mouillage au nord du port, les profondeurs de 3 m à 12 m s’étalaient le long de la plage de galets. La mer vierge de vent s’agitait en permanence au passage des grands ferries. Las, nous avons laissé le voilier rouler d’un bord sur l’autre comme un enfant sur une balançoire. Avant la nuit, il fallait rejoindre notre Guide Rolando et le groupe de Stomboli-trekking. 

18h30 sur la place de l’église en chaussures de randonneur, pull, k.way, lampe frontale, une bouteille d’eau et un casse croûte. Prix 28 euros. Retour vers 1 heure du matin avec des étoiles et des éclairs plein les yeux. Une ascension plutôt facile au début à travers un chemin de terre bordé de buis, roseaux et cactus. Déjà 300 mètres d’ascension sur les 900 m à faire. Des enfants faisaient partie du groupe. Des adultes en nage avançaient avec peine en grimace. Rolando demandait à partir de maintenant de la discipline en file indienne et à son rythme. La suite était plus corsée mais réalisable par tous. Les passages étaient délicats aux crêtes du volcan dans un décor lunaire. Magique l’arrivée avec une explosion de feu sortant du cratère. 1 heure de contemplation. La descente fut plus rapide ; elle se fait du côté sud du volcan dans le sable et la poussière. De retour à bord, bien lessivés, place aux ronflements et aux courbatures. 

 

Naviguer aux îles éoliennes- Sicile
Naviguer aux îles éoliennes- Sicile
Naviguer aux îles éoliennes- Sicile
Naviguer aux îles éoliennes- Sicile
Naviguer aux îles éoliennes- Sicile
Naviguer aux îles éoliennes- Sicile
Naviguer aux îles éoliennes- Sicile
Naviguer aux îles éoliennes- Sicile
Naviguer aux îles éoliennes- Sicile
Naviguer aux îles éoliennes- Sicile
Naviguer aux îles éoliennes- Sicile
Naviguer aux îles éoliennes- Sicile
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article