Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Liens

Publié par Roland Fardeau

S'amuser en croisière avec des fichiers Grib

Entre 2015 et 2019, les records des tours du monde à la voile, Vendée globe et trophée Jules Verne, ont été époustouflants. Des performances de plus en plus incroyables.  Grâce au bateau, bien sûr. Au skipper, sûrement mais principalement à des logiciels météo. Encore faut-il bien s'en servir ou avoir un bon routage ! L'assistance météo s'est fait à terre pour Francis Joyon et Thomas Coville mais à bord pour Armel Le Cléac'h ( le Vendée Globe est sans assistance). Tous ont des logiciels ultra modernes. Aller la où il y a le plus de vent. Plus de 800 milles dans une journée sur le trimaran IDEC sport de Francis Joyon. Il est passé d'un système dépressionnaire à un autre comme on accroche la vitesse supérieure après un virage sur une formule 1. Dans l'Ocean Indien, IDEC Sport a mis 5 jours. Incroyable. Un rythme de folie à plus de 28 noeuds.

Regardons la météo et le matériel qu'ils ont utilisé, deux éléments cruciaux pour s'en inspirer dans nos traversées en croisières . 

 

La partie de l'atmosphère qui intéresse la vie d'un marin : le vent, les nuages, les précipitions et le beau temps. L'énergie vient du soleil. Comme la terre est tournante donc il y a des mouvements de l'air. Il faut chercher des zones plus ventées que d'autres. Les météorologues les connaissent bien comme le pot au noir ( à éviter) qui est une zone de calme due à un transport d'air surchauffé. A propos, vous avez vu les routes qu'ils ont faits pour le contourner. Idem à l'arrivée du Vendée Globe ou la route directe n'était pas la plus courte. Pour bien comprendre, il faut se reporter à un ouvrage et un expert. 

Pour mieux connaitre la météo, des ouvrages comme Météo et Stratégie en croisières et course au large de Jean-Yves Bernot permettent d'analyser les phénomènes. Connaître les types de vent et des isobares, l'utilisation des cartes, les fronts, la météo locale. Pour faire sa prévision, on utilise des fichiers Grib. (fichiers météo très précis). Avoir en instantanée des bulletins pour adapter une bonne stratégie et le routage idéal. 

A bord, comme les vainqueurs du tour du monde, il faut s'équiper d'un ordinateur marin multifonctions avec écran tactile relié à votre système de navigation. Recevoir des fichiers GRIB ( internet), les coller sur un logiciel ( Maxsea ou autres), utiliser une cartographie marine (Navionics). Il est préférable d'acheter un téléphone satellite ou d'avoir un relais wifi avec ses cartes pré-payées. 

Quel est le meilleur ordinateur? Tous les ordinateurs sont bons pour un usage en mer avec des alimentations incorporées pour éviter de fortes chutes de tension lors du démarrage du moteur ou de la mise en route du chargeur. Choisir un ordinateur marinisme, c'est mieux. La plupart des modèles fonctionnent sans ventilation pour un meilleur usage en mer ( pas d'air salin brassé). Avoir des ports supplémentaires ( séries, USB, PCI) permettant de mettre des cartes Wifi, capture vidéo. Surtout un boitier étanche avec des ports USB étanches. Bref du matériel marinisé chez un spécialiste comme B&G, Simrad, Robin Marine, Ray marine, Radio Océan... et bien d'autres dans chaque région. 

Les sites internet de la NOOA permettent de récupérer gratuitement des fichiers GRIB . 

La stratégie et la météo à bord peut devenir tres vite un jeu à bord passionnant. On peut y associer le sens de l'observation.  Un plus pour obtenir la meilleure route et la meilleure vitesse sur un bateau de croisière. 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Angeline 29/05/2017 21:56

j'aime me promener ici. un bel univers. venez visiter mon blog (cliquez sur pseudo) merci